Le management des équipes en magasin Bio ? Est -t-il  directif, assertif, bienveillant ? Pas assez ou trop ?

Dans un environnement concurrentiel, les professionnels ont tout d’abord concentré leurs efforts sur le développement et la pérennité de leurs points de vente.
Mais en période de récession, certains  arrivent maintenant à s’interroger sur le fonctionnement de leur équipe : accroissement des mouvements de personnel, sous-effectifs, difficultés de recrutement, sont des signes qui ne trompent pas.
De plus, le contexte morose de la crise et la pression des résultats renforcent les situations de tensions qui se répercutent sur les managers et leurs collaborateurs.
L’ambiance se dégrade, des conflits apparaissent après la crise économique voilà la crise relationnelle qui menace. L’illusion d’un mieux-être au travail dans le secteur du bio s’effondre.

Le réalisme des activités de distribution fait-il bon ménage avec les valeurs humaines ?

A l’opposé des méthodes de management où l’on ne jurait que par l’autorité le management bienveillant consiste à placer son équipe au centre de ses préoccupations professionnelles, en l’accompagnant dans son apprentissage mais aussi dans son évolution au sein de l’entreprise, avec respect, écoute et positivisme et assertivité Il n’est pas question de fustiger telle ou telle personne, il y a des personnes tout à fait remarquables qui souffrent peu ou prou d’un syndrome parfois inconscient
On trouve cela  chez jeunes managers parfois fraîchement sortis de l’école, gonflés à bloc, emplis de connaissances théoriques, ils viennent d’obtenir un poste de management et pensent – à tort ou à raison – détenir la Tous  souffrent de ce que l’on nomme le « syndrome du petit chef »…

Existe-t-il un management bio qui ne souffrirait pas de ce syndrome du petit chef ? ( cf article à ce sujet )

Pour les groupes indépendants et coopératifs, la question des valeurs constitue un élément clé et très souvent la question du  management bienveillant qui serait une approche gagnant-gagnant est centrale. Ce type de management lorsqu’il est utilisé avec sincérité et professionnalisme, permettent des  salariés plus épanouis et l’entreprise se porte bien.

Manager assertif, comment le devenir ?

L’un des plus grands défis pour les entreprises de proximité ancres dans leurs territoires Bio est de construire une organisation aux valeurs humaines qui se démarque et qui fidélise ses employés.
Pour cela, les dirigeants et décideurs doivent faire preuve de doigté dans leur style de management, en mettant notamment en avant l’épanouissement, la compréhension et l’équilibre personnel et professionnel de chacun. Un environnement de travail où chacun se sent à sa place, où chacun peut s’exprimer et sent que son avis est écouté et respecté, est un environnement de travail sain. On quitte donc le management hiérarchique, qui consiste à faire « descendre » et « remonter » les instructions sans qu’il n’y ait d’échanges véritables entre les membres de l’organisation, pour se diriger vers un management transversal où la logique de travail est axée sur l’intelligence collective, le « travailler ensemble » et l’implication de chacun. La transversalité amène directement une cohésion d’équipe et une organisation du travail beaucoup plus pertinente car plus humaine et plus ciblée.

Pour que le management bienveillant ne soit pas trop passif et qu’il permettre à chacun d’atteindre ses objectifs sans stress il doit être aussi assertif et bienveillant !

Opter pour le management bienveillant et assertif  cela demande du travail, de la remise en question et de l’implication personnelle de chacun et de la patience et de la persévérance, c’est vrai mais  il n’y a rien d’insurmontable… L’important est de voir sur le long terme : où voulez-vous être dans 10 ans ? Cette question, qui est la première d’une longue série, se pose aujourd’hui et les réponses se situent autour de la communication bienveillante pour développer des relations de confiance, de la mise en avant de la créativité de chacun comme levier de productivité et de l’investissement sur le capital humain pour arriver à se démarquer et toucher à la réussite humaine et financière. Le management assertif bienveillant est donc bien plus qu’une simple méthode. C’est une philosophie d’entreprise qui vise à mettre l’humain sur le même pied d’égalité que la rentabilité et la performance.
Dans une société qui va de plus en plus vite, où la concurrence augmente de jour en jour et où la recherche de sens est de plus en plus présente dans les esprits, ce qui fera la différence demain et qui se fait déjà sentir aujourd’hui, est le capital humain.

Le manager assertif est un modèle qui se construit entre congruence et bienveillance. Pour être un bon manager, vous n’avez pas besoin que du courage. Il faut aussi une lucidité, un brin de conviction, une infaillible confiance en soi et la certitude de vouloir être un manager

DEMANDE DE PROGRAMME PRE-INSCRIPTIONS

Cliquez ici