Des pratiques innovantes

C’EST QUOI LA BIO INNOVANTE ?

L’agriculture biologique, c’est un mode de production agricole spécifique, qui répond à un cahier des charges européen. La certification du label AB par des organismes indépendants garantit le respect de ses principes. Portée par des producteurs et des productrices, la bio fait son apparition en France au début des années 1950, avec le refus de l’intensification agricole et de l’utilisation excessive de pesticides et d’engrais chimiques. Dans les années 1970, les producteurs bio se structurent, notamment au sein d’un réseau, la FNAB. Ils défendent une vision de l’agriculture qui se veut respectueuse de l’Homme, de l’animal, des sols et des équilibres naturels. Son histoire règlementaire commence alors en France en 1980, avec la reconnaissance dans la loi d’orientation agricole d’une agriculture « n’utilisant pas de produits chimiques de synthèse», et la création du cahier des charges européen en 1991.
Au-delà d’un cahier des charges, l’agriculture biologique, c’est une façon de repenser le métier d’agriculteur, c’est une agriculture d’avenir que les producteurs réinventent dans leurs fermes et collectivement dans leurs territoires et leurs filières. L’agriculture biologique est un mode de production agricole respectueux des hommes et des femmes, des animaux et de l’environnement. Elle s’inscrit comme une réponse aux défis environnementaux, sociaux et économiques de l’agriculture du XXIe siècle.

La bio ne se résume pas aux normes définies par le cahier des charges européen.

Dans la pratique, les producteurs bio s’ingénient à trouver les moyens pour assurer la cohérence entre leurs techniques, leur vision de l’agriculture, leurs objectifs de vie et de travail. Pour ce faire, ils expérimentent et innovent individuellement et collectivement mais aussi avec les instituts de recherche pour améliorer constamment leurs pratiques, vers une agriculture biologique résolument viable et équitable.
Les producteurs bio développent de nouvelles techniques de production et de nouveaux équipements, sélectionnent des variétés et des races adaptées à la bio, essayent d’autres organisations du travail et des coopérations nouvelles.

UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS PERMANENT

L’agriculture biologique correspond à une vision exigeante de l’agriculture : respecter l’Homme, l’animal et les équilibres naturels, se passer des solutions de l’agrochimie, chercher l’autonomie et la cohérence sur sa ferme et dans son territoire… Passer et produire en bio, c’est une opportunité de redécouvrir son métier, d’explorer le fonctionnement du sol et des animaux, de comprendre mieux les apports de la biodiversité cultivée et apprivoisée.

De fait, afin de répondre et de dépasser les exigences du cahier des charges, en accord avec leur vision ambitieuse de l’agriculture bio, les producteurs bio expérimentent en continu sur leur ferme. Ils développent de nouvelles techniques de production et de nouveaux équipements, sélectionnent des variétés et des races adaptées à la bio, essayent d’autres organisations du travail, des coopérations nouvelles et bâtissent des relations commerciales plus équitables.

En se passant volontairement des techniques issues de l’agrochimie (engrais de synthèse, produits phytosanitaires de synthèse, OGM) et en cherchant à limiter l’emploi d’antibiotiques, les producteurs bio sont tenus d’innover, par eux-mêmes et par l’échange entre collègues.

Concrètement, les champs d’innovation en bio sont vastes et de nombreux essais voient le jour dans les fermes des producteurs bio et dans les stations expérimentales des réseaux d’accompagnement. Voici quelques exemples que vous retrouverez développés sur ce site :

Vous pouvez retrouvez des articles techniques sur les pratiques des paysans bio dans les pages Pratiques à la ferme Filières & Marchés

https://www.bioformactions.com/Publi/CLB/CLB.engage/interaction_html5.html

https://www.bioformactions.com/Publi/CLB/Origine/interaction_html5.html

https://www.bioformactions.com/Publi/CLB/Logos/interaction_html5.html