Pour aider à s’y retrouver dans la jungle des labels privés, publics, marques et autres appellations, trois associations ont passé à la loupe les 18 logos les plus connus en France.

Action Aid France, Bio Consom’acteurs et Fair(e) un monde équitable ont retenu une trentaine de critères économiques, sociaux et environnementaux pour classer les 18 labels en deux tableaux synthétiques

L’objectif poursuivi par les associations est à la fois de sensibiliser et d’accompagner les consommateurs au changement tout en pointant les abus de certains affichages. Véritable outil de sensibilisation et d’accompagnement au changement, ce livret apporte des informations aux citoyen.ne.s qui souhaitent agir au travers de leurs choix de consommation.

Les labels biologiques

L’agriculture biologique est un mode de production et de transformation qui recourt à des pratiques de culture et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Elle apporte des solutions pour préserver les sols, la biodiversité et la qualité de l’eau et de l’air. Et surtout, les bienfaits d’une alimentation bio sur la santé ne sont plus à démontrer 1.

Depuis longtemps, l’agriculture biologique est encadrée de manière rigoureuse par des cahiers des charges privés, puis nationaux, avant d’être encadrée au niveau mondial et européen depuis 2010.

Les produits sont contrôlés à tous les niveaux de production et de transformation. Les contrôles sont réalisés par des organismes indépendants agréés par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO) qui attribuent des certificats garantissant l’origine biologique du produit.

Les labels de commerce équitable
Depuis plus de 40 ans, le commerce équitable vise un rééquilibrage et un partage du pouvoir économique entre les mains de chacun des acteur·rice·s, et en particulier des agriculteur·rice·s. Grâce à sa vision sociale et solidaire, il cherche à assurer leur autonomie, ainsi que la pérennité de leurs activités et de leur environnement.

Tel que garanti par les 8 labels présents en France, le commerce équitable peut permettre aux agriculteur rice·s, en France et ailleurs, de vivre de leur métier. Il participe activement à la transition sociale et agroécologique. La justice économique rend possible les transformations sociales et environnementales.

Chaque label offre des garanties sur les critères fondamentaux du commerce équitable : économique, social, environnemental, gouvernance démocratique, transparence, traçabilité et éducation à la consommation responsable.

Ces labels sont les seuls qui permettent de s’assurer a minima du respect des six critères du commerce équitable inscrits dans la loi ESS de 2014.

Télécharger le document ici