ZOOM SUR LES LOGOS : Le logo Eurofeuille

L’agriculture biologique, c’est un mode de production agricole spécifique, qui répond à un cahier des charges européen. La certification du label AB par des organismes indépendants garantit le respect de ses principes.

Portée par des producteurs et des productrices, la bio fait son apparition en France au début des années 1950, avec le refus de l’intensification agricole et de l’utilisation excessive de pesticides et d’engrais chimiques.

Dans les années 1970, les producteurs bio se structurent, notamment au sein d’un réseau, la FNAB. Ils défendent une vision de l’agriculture qui se veut respectueuse de l’Homme, de l’animal, des sols et des équilibres naturels.

Son histoire règlementaire commence alors en France en 1980, avec la reconnaissance dans la loi d’orientation agricole d’une agriculture « n’utilisant pas de produits chimiques de synthèse», et la création du cahier des charges européen en 1991.

Le logo EUROFEUILLE

Création: 2010
Produits: Alimentaire préemballés (facultatif pour les produits importés)
Règles d’agriculture: pas d’engrais, pas de pesticides de synthèse
Composition: 95% d’ingrédients issus de production Bio
Tolérance: 0,9% d’OGM autorisés
Mixité: Un produit ne peut être 100% bio car une culture bio peut être pollinisée par une culture d’OGM voisine. La mixité au sein d’une même exploitation et pour une même espèce bio/non bio est interdite mais il est possible de conduire en bio et non bio des variétés facilement distinguables. Ce label européen est très controversé car il est moins exigeant que certains labels bio nationaux (dont le label bio français AB), autorisant notamment des pesticides lorsqu’il n’existe pas d’équivalent et une teneur maximum de 0,9% en OGM. En réponse, la Commission a autorisé que les labels nationaux ou d’origine privée puissent être adjoints à ce nouveau label.

L’agriculture biologique : une règlementation européenne

Dans toute l’Union européenne, un nouveau règlement européen (UE) 2018/848 précise l’ensemble des règles à suivre concernant la production, la transformation, la distribution, l’importation, le contrôle et l’étiquetage des produits biologiques. Il est applicable depuis le 1er janvier 2022. Version consolidée.

Il abroge les deux anciens règlement (CE) n°834/2007 et les règlement (CE) n°889/2008  et (CE) n°1235/2008.

Des règlements complémentaires s’appliquent également ils sont consultables  sur le site internet EUR-LEX.

Un règlement européen (UE) 2021/1165 liste les substances (pesticides, fertilisants, additif…) autorisées en agriculture biologique.

Voir aussi : Synthèse Règlementation MARS 2021 

Les grandes évolutions de la réglementation à partir de 2022

Le nouveau règlement BIO (UE) 2018/848  : des principes forts pour une agriculture en évolution

  • Confirme et renforce les exigences des anciens règlements pour encourager le développement du bio et sa consommation
  • Une ambition qui s’élargit : la production biologique poursuit sa contribution à la protection de l’environnement et du climat
  • Harmonise les pratiques entre producteurs européens
  • Réduit le nombre de dérogations et programme leurs fins
  • De nouveaux champs d’application (laine, cire, huiles essentielles, coton, levures)


Au-delà d’un cahier des charges, l’agriculture biologique, c’est une façon de repenser le métier d’agriculteur, c’est une agriculture d’avenir que les producteurs réinventent dans leurs fermes et collectivement dans leurs territoires et leurs filières.

Si l’agriculture biologique est un mode de production agricole respectueux des hommes et des femmes, des animaux et de l’environnement, elle s’inscrit comme une réponse aux défis environnementaux, sociaux et économiques de l’agriculture du XXIe siècle surtout si elle est paysanne et de proximité  !
( cf : bio industriel versus la bio )

Support à partager

Agence bio